FOOTBALL CLUB  SAINTS-GEOSMOIS : site officiel du club de foot de ST GEOSMES - footeo

ENDURANCE

3 août 2017 - 19:00

Quelques rappels pour être en forme

2 août 2017 - 11:08

 

 

On entend très souvent que "l'endurance ne sert à rien au football" ou encore que "le football se joue par accélérations, courir 40 minutes ne sert à rien". Et là, je peux vous dire que le sang nous monte à la tête. Rien n'est aussi simple que cela peut laisser paraître. Un travail de vitesse est important que se soit sous forme de VMA, intermittence ou fartlek mais si votre base d'endurance (base aérobie) n'est pas optimale, le résultat ne sera pas efficient.

 

 

 

Qu'est ce que l'endurance ?

On pourrait résumer l'endurance comme le fait de courir à une allure faible voire modérée durant une certaine durée (supérieure à 10 minutes par exemple). Comme on l'a vu dans le précédent billet, chaque joueur a une Vitesse Maximale Aérobie qui définit la vitesse à laquelle le corps utilise 100% de sa consommation d’oxygène. Courir en endurance revient à courir à une allure oscillant entre 60% et 90% de cette vitesse (c'est une fourchette personnelle, théoriquement, c'est jusqu'à 100% de VMA). Généralement, on parle d’endurance quand on court entre 60% et 75% VMA.

 

Pourquoi et comment la travailler au football ?

Il est très important de travailler l'endurance notamment en début de préparation physique afin que le socle, la base soit présente. En effet, c'est la base de votre pyramide de travail physique, si elle est trop fine, vous pouvez faire ce que vous voulez après, le résultat ne sera pas stable, pas bon.

Le travail en endurance et notamment de 40 minutes (ou plus) permet à l'organisme de consommer les lipides (le gras) et ainsi de perdre du poids. C'est un peu le double effet Kiskool : avoir un socle de travail et perdre du poids.

Pour rappel, tout travail physique se fait par groupes de niveaux établit par regroupement de VMA => les joueurs avec une VMA de 13 et 13.5 forment un groupe par exemple.

Il n'y a pas beaucoup de façon de travailler l'endurance autre que d'aller courir sur un parcours déjà défini notamment en début de saison. Il est possible de faire des circuits training mais autant pour la vitesse, ce genre d'exercice est très performants, autant sur l'endurance, nous n'en sommes pas fans.

Concrètement, depuis votre stade d'entrainement, vous faites un parcours de 2km (dans les rues avoisinantes) puis vous transmettez des temps de passages aux joueurs. Cela nécessite de connaitre leur VMA mais on ne peut pas faire une préparation physique efficace si on ne personnalise pas ! Si nous gardons l'exemple du groupe de VMA 13, une course de 40 minutes à 70% de la VMA fait donc courir 8.7km (9.1 km/h) => ils feraient donc 4 tours et finiraient autour du stade. Et pour un groupe de VMA 18 (endurants), ils doivent faire 12km à 12.6km/h de moyenne. Chacun fait un effort adapté à ses capacités !

 

La 1ère semaine de la prépa estivale doit être consacrée à l'endurance, la 2ème doit avoir au moins 1 séance d'endurance puis nous conseillons un rappel espacé (toutes les 2 semaines au début puis 1 fois par mois).

 

Conclusion sur l'endurance

Nous affirmons qu'il est moins pire de travailler à outrance l'endurance et délaisser la vitesse que l'inverse. C'est d'autant plus vrai pour les footballeurs amateurs ont très souvent une carence aérobie relativement importante. Alors souvenez vous de ce proverbe : Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Commentaires

Aucun sondage

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 6 Dirigeants
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 35 Joueurs
  • 18 Supporters